Actualité

Un crédit immobilier à la retraite, c’est possible ?

 
S’il n’existe pas d’âge limite pour souscrire un crédit immobilier, à l’approche de la retraite, les conditions sont forcément moins avantageuses. Voici ce qu’il vous faut savoir :
Un crédit immobilier à la retraite, c’est possible ?Des conditions d’emprunt moins intéressantes


Au regard de la loi, il n’y a aucune raison légitime pour qu’une banque refuse un crédit à un retraité. Mais dans la pratique, les faits sont moins simples. La banque proposera forcément des conditions d’emprunt moins avantageuses à un sexagénaire inactif qu’à un trentenaire en activité et en parfaite santé. En effet, les risques pris par l’établissement bancaire en souscrivant ce prêt sont plus importants. Il faut admettre que les problèmes de santé sont plus nombreux en vieillissant et que la probabilité de ne pas rembourser le prêt jusqu’à son terme est plus importante.


Souscrire idéalement un prêt avant 65 ans


Mieux vaut faire une demande de prêt avant 65 ans. Des organismes spécialisés proposent des tarifs négociés d’assurance groupe. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour obtenir un taux plus intéressant. Un courtier peut grandement vous faciliter cette démarche. Si vous avez soufflé vos 65 bougies, vous n’échapperez pas à l’assurance décès-invalidité liée au crédit. Il s’agit de contrats individuels appelés « contrats seniors », dont les clauses et les tarifs diffèrent selon les établissements prêteurs.


Une baisse de mensualités à anticiper


Il est important d’anticiper la baisse de vos revenus pour éviter tout facteur de stress. Même s’il est difficile de prévoir la date exacte de votre cessation d’activité, assurez-vous de la possibilité de revoir à la baisse vos mensualités et vos primes d’assurances lors de votre départ à la retraite. En fonction des banques, les mensualités peuvent baisser de 30 à 90%. Enfin, n’oubliez pas que vous pouvez souscrire à la convention AERAS (s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé). Ce dispositif facilite l’accès au crédit aux personnes ayant (ou ayant eu) un problème grave de santé. Il permet de souscrire à un crédit immobilier ou professionnel pour un montant maximum de 320 000 € et à un crédit à la consommation de 17 000 € maximum. Ce qui est loin d’être négligeable.